Bienvenue Aisha Services   Click to listen highlighted text! Bienvenue Aisha Services Powered By GSpeech

Alimentation et hydratation chez la personne agée www.pourbienvieillir.com

Que faut-il faire pour aider les personnes âgées à s’alimenter correctement ?

Soyez attentif à l’appétit de la personne âgée et à son apparence. Si vous constatez une forte prise ou perte de poids, il faut consulter le médecin traitant. En cas de prise de poids de plus de 2 kg par semaine, cela peut être lié à une rétention d’eau dans le corps suite à un traitement médicamenteux mal équilibré (pour insuffisance cardiaque ou rénale). Cette rétention d’eau se manifeste par des jambes qui gonflent le soir.
Dans le cas d’une dénutrition, la personne âgée ne mange plus suffisamment pour couvrir ses besoins, ce qui l’expose à une intense fatigue, à une brusque perte musculaire et donc à un risque accru de chutes. À terme, son organisme sera plus vulnérable aux maladies infectieuses ou à l’aggravation de la maladie chronique. Pensez à la peser régulièrement, une fois par mois ou, en cas de risque de déshydratation (canicule, fièvre, diarrhées, mais aussi après une infection, une hospitalisation, une insuffisance cardiaque récente ou un choc affectif…), une fois par semaine.
Il est donc nécessaire de surveiller ce que mange la personne dont vous vous occupez. Proposez-lui une alimentation riche en protéines, à base de viandes, d’œufs et de poisson. Sans oublier les fruits et légumes et les laitages. Identifiez avec la personne si une alimentation plus facile à manger, adaptée à ses goûts ou plus relevée, peut l’aider ou stimuler son envie. Si la personne âgée ne se nourrit pas bien, c’est peut-être aussi parce qu’elle a un problème dentaire.

Comment inciter une personne âgée à boire alors qu’elle n’a pas une sensation de soif ?

L’organisme, pour éliminer ses déchets par les reins, pour assurer le transit intestinal, a besoin d’une quantité suffisante d’eau. Pour une bonne hydratation, il est recommandé de boire 1,5 litre de liquides par jour. Faites boire la personne âgée très souvent et en toutes petites quantités. Il n’est pas nécessaire de lui donner systématiquement de l’eau nature, vous pouvez l’aromatiser aux fruits. Proposez-lui également des jus de fruits frais (sans sucres ajoutés), du thé, du café de la tisane, du lait, des potages, des bouillons de légumes…
En cas de fièvre, de prise de diurétiques ou de neuroleptiques, si la température extérieure est supérieure à 30 °C, il est nécessaire de la faire boire encore davantage. Si elle n’y parvient pas, pensez alors aux aliments qui ont des apports d’eau importants, tels que le melon, la plupart des fruits, les tomates, les concombres, le fromage blanc, les sorbets…
Si une telle vigilance est recommandée, c’est que le risque de déshydratation est bien réel. La déshydratation peut être rapide et dangereuse. Elle est reconnaissable à un certain nombre de signes : bouche très sèche, peau fripée, constipation ou diarrhée, vomissements, grande fatigue, urines foncées et très odorantes.

Quel est l’impact de la prise de poids ou, a contrario, de la dénutrition sur la vie sociale d’une personne âgée ?

Une forte prise de poids réduit les capacités de mobilité d’une personne âgée, l’empêchant parfois même de sortir de chez elle. Ce qui a pour conséquence de l’isoler et de distendre les relations sociales [lien vers Vie sociale]. Consulter le médecin traitant peut aider à identifier les raisons de la prise de poids comme le grignotage entre les repas qui ne sont pas au nombre de trois ou le manque d’activité physique (éventuellement avec l’aide d’un kinésithérapeute). Les personnes qui sont dans un processus de dénutrition ressentent une intense fatigue, ce qui les amène à réduire les contacts sociaux.
Plus vulnérables, ils sont souvent sujets à la dépression et inversement cette dernière peut être signe d’isolement.

 

 

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech